Ces mots qui nous manipulent


Ces mots qui nous manipulent

Les mots nous manipulent en effet. Du moteur de la consommation aux partenaires sociaux, des agents économiques aux investisseurs, de l’économie de marché à la société civile, de l’État de droit à la communauté internationale, et des dizaines d’autres de la même farine : toute cette novlangue faite de clichés, de lieux communs journalistiques, de non-sens et de contresens nous conditionne dans notre façon de penser et de réagir.

Nous-mêmes, à notre insu, nous participons à ce formatage. Par souci d’être dans l’air du temps, nous parlons du matin au soir par stéréotypes et par métaphores – dont bien souvent nous ne saisissons pas le contenu. N’accordant plus d’importance au sens des mots qui sortent de notre bouche, nous perdons notre discernement à l’égard de ceux qui entrent dans nos oreilles.

Cela dit, la manipulation linguistique nous vient principalement des médias, de la publicité, mais aussi du monde de l’entreprise à qui l’on doit des perles comme les ressources humaines, la variable d’ajustement, le cœur de métier et les charges sociales.

Les adeptes de la théorie du complot répètent du matin au soir qu’« on » nous manipule, en se gardant bien de préciser qui se cache derrière ce mystérieux « on ». La démarche de ce livre est à l’opposé : montrer qui nous manipule à travers les mots… et à qui profite cette manipulation.

 



Avis de lecteurs

Commentaires: 0